[Centenaire Césaire] Palabre en Négritude, de Layla Metssitane

Inspirée par le Maroc et l’Afrique, Layla Metssitane propose une mise en scène « Palabre en Négritude, Autour d’Aimé Césaire » au théâtre Rutebeuf de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) ce 28 février à 20h30.
Pièce, montage : Écriture des passerelles, par la Compagnie Théâtre des Hommes.
Mise en scène, Layla Metssitane.
Avec : Dominik Bernard, Xavier Carrar, Layla Metssitane et le groupe Fake Oddity.

« En 2004, je suis retournée au Maroc, ça faisait longtemps que je n’y étais pas allée. Là-bas, au cours d’une lecture, on m’a offert Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire et pour moi c’était comme un cri, ça me parlait. C’était aussi un moment où j’étais dans une quête d’identité culturelle, « qui je suis ? d’où je viens ? » ». (Layla Metssitane dans Le Courrier de l’Atlas).

Lire également l’interview (Jeune-Afrique, 27/06/2011) de Layla Metssitane à propos d’Aimé Césaire et de sa précédente adaptation théâtrale, Stupeur et tremblements, d’Amélie Nothomb.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s