Padura en poche

À signaler la mise en vente ce 10 janvier de L’homme qui aimait les chiens, de Leonardo Padura en version semi-poche chez Métailié. Formidable roman, du club des plus de 700 pages, que ce Padura là, l’un des meilleurs romans historiques de 2011, où s’entrecroisent les destinées de Trotski, de son assassin Ramón Mercader et d’Ivan, écrivain cubain, écrivain frustré. C’est grandiose.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s