Recommandé : Une migration sans fin, bilingue arabe-français

Reçois à l’instant et recommande tout aussitôt le recueil du poète palestinien Taha Muhammad Ali que Galaade publie pour la première fois en français dans une belle traduction d’Antoine Jockey. Qui plus est : l’édition est bilingue, plaçant les textes arabes et leur traduction française en miroir, ligne à ligne. L’arabe vocalisé rend sa poésie très accessible.

Exemple avec l’incipit du premier poème, daté de juillet 1973, Abd El-Hadi lutte contre une superpuissance [exprimé en toute humilité, fī ḥayātihi / mā qara’ wa la kataba] :

Extrait du site de l’éditeur Galaade :

« Traduites pour la première fois en France, et publiées en édition bilingue par Galaade, ses poèmes, entre littérature et politique, à la simplicité trompeuse et à l’humour désarmant, ont profondément touché les lecteurs de par le monde. Non sans rappeler le poète turc Nazım Hikmet ou l’Israélien Yehuda Amichaï, l’humilité qui le caractérise autant que leur engagement discret mais constant placent l’œuvre de Taha Muhammad Ali, avec Mahmoud Darwich, parmi les voix indispensables à la compréhension de la conscience arabe et palestinienne contemporaines.

Né en 1931 dans le village de Saffuriya en Galilée, Taha Muhammad Ali est considéré comme l’un des poètes palestiniens majeurs de notre époque. Réfugié au Liban pendant la guerre de 1948, il retrouve, un an plus tard, son village détruit, et s’installe à Nazareth, qu’il n’a pas quitté jusqu’à sa disparition en octobre 2011.

« Libre de toute convention, [Taha Muhammad Ali] s’est forgé une langue extrêmement personnelle et indépendante, où se mêlent arabe classique et dialectal. Écrivant en vers non métriques et sans rimes, Taha use aussi d’un ton plus feutré que celui de la plupart de ses contemporains palestiniens. » – New York Review of Books. »

Taha Muhammad Ali dans sa boutique de souvenirs, Nazareth, années 1950 ; photographie de Adina Hoffman (My Happiness Bears No Relation to Happiness)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s