ça sent le renfermé

In gray winter light,

Dead flies fill the window sill

Of a musty room

Richard Wright (1908-1960), Haïku, This Other World, Arcade, New-York, 1998

traduction de Patrick Blanche, Haïku, Cet autre monde, La Table ronde, 2009 :

Grisaille d’hiver ;

Mouches mortes à la fenêtre

D’une pièce sans air

traduction personnelle :

Grisaille de l’hiver

mouches mortes au bas de la fenêtre

ça sent le renfermé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s