En ce jour de l’an nouveau…

Ganjitsu wa ta-goto no hi koso koishikere

« En ce jour de l’an nouveau, dans les rizières, chaque grain de riz se languit de son soleil. »

Bashô, La sente des contrées secrètes (Carnet de voyage et haïkus), traduit du japonais et commenté par Jean-Marc Chounavelle, Olizane, Genève, 2019, p. 89

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s