Le rêve d’une température limitée à 27°C

Le 27 est d’actualité.

Il y a 27 ans, le 12 août 1988, disparaissait à l’âge de 27 ans Jean-Michel Basquiat, peintre à la négritude flamboyante, artiste météore sulfureux dont l’une des œuvres, Dustheads, a trouvé preneur aux enchères à New-York en mai 2013 pour la somme record de 48,8 millions de dollars. Cet été le musée Guggenheim de Bilbao lui consacre une exposition intitulée « Aujourd’hui c’est le moment ».

Morte aussi à 27 ans, Amy Winehouse, le 23 juillet 2011, à qui le cinéaste britannique Asif Kapadia a consacré un documentaire qui sort ces jours-ci. La chanteuse à la voix dite « Old school » en référence à Ella Fitzgerald ou Sarah Vaughan a ainsi rejoint le « club des 27 », ces musiciens et interprètes au destin éclair dont les plus célèbres sont Jimi Hendrix, Janis Joplin ou encore Jim Morrison.

Sans vouloir interdire toute production artistique après 27 ans, date cruciale, sans doute devrions-nous, sans nous laisser dépasser par la symbolique des nombres, nous mobiliser pour un réchauffement climatique limité à des températures de 27°C.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s