Il y a 522 ans, la première Grammaire castillane

Antonio de Nebrija © CAGP/Iberfoto

Le 18 août 1492, juste quinze jours après que Colomb eut appareillé, l’humaniste Antonio de Nebrija publie une Grammaire castillane. Cette première grammaire de langue vernaculaire (dans la langue du pays) éditée en Europe signe l’acte de décès du latin comme langue des élites et des dirigeants.

Valeurs vernaculaires : Ivan Illich analyse les motivations et conséquences de la Gramática Castellana

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s