Mot du jour : papier pelure

Le papier pelure est ce papier très léger et fin qui joue le rôle de doublure dans les albums photos traditionnels, que le numérique ne connaît pas.

Le paradoxe est, qu’avec le temps qui passe, ce papier très léger renferme des souvenirs de plus en plus anciens. Il recouvre ainsi de sa légèreté la profondeur du temps, la nostalgie et la densité de la mémoire.

En anglais, papier pelure se dit « onionskin », une peau d’oignon qui forcément fait pleurer.

Le papier pelure est de la texture même de la mémoire, volatile et puissante, comme ces feuilles d’automne qui tombent dans la possibilité d’un balancement à peine retenu.

(à Christian Nestor)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s