Au Congo, Picasso casse la barraque

Aux Ateliers Sahm de Brazzaville, projection du documentaire de Henri-Georges Clouzot, Le Mystère Picasso. Réalisé en 1955, il montre le peintre à l’œuvre. Par un procédé de feutres sur toiles transparentes, Picasso se prête au jeu du tournage, dont il est l’unique acteur, Clouzot observe l’apparition du trait et de son geste, de la forme et de résultat. Les retouches, superpositions, déconstructions apparaissent en plans séquences foudroyants de rapidité, de détermination dans le geste et de recherche inlassable dans le processus. À la fin du film, Picasso peint une plage. Multiples retouches. Une maison disparaît pour une autre, le personnage féminin au premier plan est maintenant accompagné. Le couple devient géant. Des couleurs, on passe au noir et blanc. « La vérité surprise au fonds du puits », c’est que je voulais montrer dit Picasso. « C’est très mauvais, j’arrache tout. » Il abandonne sa toile : « Maintenant où je vois à peu près où j’en suis, je prends une toile neuve et je recommence tout. » Picasso signe et dit : « Et bien, c’est fini. »

Film récompensé à Cannes du Prix spécial du jury, il ne pouvait qu’intéresser les jeunes peintres et les jeunes critiques congolais et camerounais de l’atelier :

« Je suis impressionné par son humilité. » (Maurice Milandou)

« Il ne triche pas avec lui-même. » (Bienvenu Boudimbou)

« On ne peut pas disséquer son geste, son processus. » (Landry Mbassi)

« Picasso reste un mystère. », pour Sigismond Kamanda, qui poursuit : « Picasso se remet en question à chaque toile. Bien que se moquant du public, il ne se plaît pas au premier jet, au premier trait. C’est un travailleur. Il est dans la recherche. »

Alors que la discussion s’engage sur l’art naïf, sur l’art nègre, sur l’académisme, il cite L’Art poétique de Boileau : « Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse, et le repolissez ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s