La lecture est un séisme

Un lecteur ? un auteur ? un écrivain engagé ? un extra-terrestre ? cette photo de Fabrice Poiteaux, prise en 2012, représente Charles Pennequin, dont chaque lecture est un séisme culturel…

Là, devant un panneau STOP, le poète hurlant lit profère débagoule transpire Comprendre la vie (P.O.L., 2010), et  « se livre à un massacre en règle de toutes les croyances, les habitudes, les illusions qui nous aident à vivre » (dixit l’éditeur).

Dans son manifeste qui préfigure un stage « quand tout pétarade », je lis : « Il faut en finir une bonne fois avec ça, cette façon de parler et saper le moral de tous ces gens « qui s’accordent à dire ». »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s