Martinique, Calédonie, Outre-mer du documentaire : le festival Ânûû-Rû Âboro, Palmarès 2012

En Nouvelle-Calédonie, liberté, identité, exil, sont les thèmes des films primés au 6 ème Festival de documentaire Ânûû-Rû Âboro (du 26 octobre au 4 novembre 2012), à Poindimié sur la côte est de la Nouvelle-Calédonie :
(Anûû-rû âboro veut dire « l’ombre de l’homme » dans la langue paicî, autrement dit « cinéma ». Nous aimons cette définition poétique qui laisse une part d’ombre dans la recréation du réel que pose l’acte cinématographique documentaire.  Nous aimons aussi cette présence de l’homme dans la définition kanak du cinéma. A tout choisir, nous préférons filmer l’homme à hauteur d’homme que la terre vue du ciel. Jean-François Corral)

1. Grand Prix du jury : De engel van Doel, de Tom Fassaert.
Synopsis : Situé à proximité du port d’Anvers, Doel est un village qui encombrait l’expansion mégalomane de la ville depuis des décennies. Alors que Doel est en train de mourir doucement, Emillienne essaie de vivre comme si rien n’avait changé. Sera-t-elle finalement obligée d’abandonner Doel elle aussi ?
2. Prix spécial du jury : Vol spécial de Fernand Melgar
3. Prix NC 1ère Festival Anûûru-Aboro Pweedi Wiimia Poindimié: Imulal, Une terre, des racines et des rêves, de Nune Luepack

par NC1ere
4. Prix du jury jeunes : Lecciones Para Zafirah/ Carolina Rivas & Daoud Sarhandi

5. Prix du Public : Little Heaven de Lieven Corthouts


6. Prix du court métrage : Des histoires d’axe du mal pour s’endormir de Vibeke Bryld
7. Mentions spéciales NC 1ère à La place, de Emeri Tialetagi et Alphonse Kate et au Dernier assaut de Sylvain Pioutaz.

8. Prix KNS pour les quatre courts métrages sur la toponymie d’Antoine Reiss et Cedric Boaé Tyaé

9. Deux mentions spéciales au film Bakoroman, de Simplice Ganou ( Burkina Faso).

 

En Martinique, le Centre culturel de rencontres Fonds Saint-Jacques organise le mois du film documentaire depuis ce 3 novembre. Associé à la structure coordinatrice du Mois du film documentaire à la Martinique, « Tchok en doc » et Ciné Woulé. Ce samedi, c’était la projection de « Kinshasa Symphony », documentaire allemand réalisé par Martin Baer et Claus Wischmann, Prix du Cinéma allemand 2011.

Et samedi 17 novembre, en partenariat avec les mercredis ethnographiques de la Cité de l’Immigration, en présence de Brice Ahounou, anthropologue, journaliste, responsable des « Mercredis du film ethnographique à la Cité internationale de l’Immigration, à la suite de Jean Rouch.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s