La cosmopolitique créole de Françoise Lionnet

« Ayant beaucoup travaillé sur la créolisation, j’ai constaté à un moment donné que les concepts de créolisation et de cosmopolitisme recouvraient beaucoup de dynamiques similaires. Mais on employait le terme cosmopolite pour parler des élites qui voyagent, qui ont les moyens d’être très éduquées, d’avoir une vision du monde assez complexe et intellectuelle, et une capacité d’évoluer dans des milieux extrêmement différents, de s’adapter et de ne pas être cloisonnées dans des compartimentages nationaux ou chauvinistes. Depuis Kant, le sujet cosmopolite se dit citoyen du monde. Mais finalement le cosmopolitisme n’est-il pas une forme de créolisation des élites ? (…)

Je me suis lancée dans cette idée de cosmopolitique créole – et non pas cosmopolitisme – pour souligner l’importance de la politique, du milieu démocratique ou pas, dans lequel les gens évoluent. »

Le su et l’incertain. Cosmopolitiques créoles de l’océan Indien, Françoise Lionnet, professeure de littérature française, francophone et comparée à UCLA (Los Angeles)
. Entretien dans Le Mauricien, 10.08.12

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s