À Nouméa, la fermeture de la librairie Montaigne

La fermeture à Nouméa ce lundi 2 juillet 2012 de la librairie Montaigne fiche un sacré coup au moral. Pour qui l’a fréquentée (elle avait été créée en 1958), c’était la référence, centre de gravité de la vie littéraire locale.

« Une librairie qui disparaît, c’est toujours très triste. C’est un lieu de rencontre, d’échange et de promotion de la création locale. L’âme d’une librairie, c’est tout ça, explique son ancien gérant, Pierre Faessel, libraire chez Montaigne de 1987 à 2009 qui avait notamment développé un fonds de bande dessinée et de science-fiction. »

« La librairie Montaigne a été rachetée en 2004 par Bruno Cogniard, un professionnel issu de la grande distribution, explique le quotidien du Caillou, Les Nouvelles calédoniennes. Nous avons connu une chute du chiffre d’affaires de près de 25 % ces derniers mois et les fêtes de fin d’année ont été très mauvaises. »

[Amazon est une entreprise de commerce électronique américaine créée en 1995 basée à Seattle, filiale française ouverte en 2000, effectif mondial : 17 000 personnes.)]

Autre raison invoquée : les difficultés de stationnement, et un moral en berne :

« Alors que l’As de Trèfle (autre librairie de la capitale calédonienne) recrute encore deux vendeurs, une dizaine de personnes seraient concernées par la fermeture de la librairie Montaigne. Lorsque l’on évoque l’avenir de l’enseigne, Bruno Cogniard reste pessimiste. « Aujourd’hui, personne ne veut d’une librairie. » », conclut l’article de Stéphanie Chenais.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s