Justine Augier, prix Renaudot de l’essai pour « De l’ardeur »

« La route est longue, semée d’obstacles et d’embûches. La chance décide seule du destin de celui qui s’y engage. Cette route obscure que rien ne vient éclairer à part notre foi et les vestiges brisés de nos rêves. », mots de Razan Zaitouneh, avocate syrienne, enlevée en 2013, dont l’histoire est racontée magnifiquement par Justine Augier, prix Renaudot de l’essai pour « De l’ardeur ». Bravo ! Farouk Mardam Bey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s