Skyfall, tombé du fauteuil avec mon pop-corn

Pour les cinquante ans de la série des James Bond, ce 23e opus est un concentré de tout ce qui fait la marque du héros de Ian Fleming, ici réalisé par Sam Mendes : la résurrection, le sauveur, l’apocalypse dans une enveloppe de ciné pop-corn (action, drague aristo, lien de soumission aux services de Sa Majesté). Skyfall tranche sur les précédents Bond : c’est comme si le spectateur assistait à une psychanalyse à l’écran. Les origines écossaises du héros constituent un morceau de choix pour développer une scène de survie comme jamais. Daniel Craig est égal à lui-même. La bonne surprise vient de Javier Bardem, qui incarne Raoul Silva un pervers de la fin du monde. Judi Dench alias M n’est pas mal du tout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s