« C’est Dieu qui me poursuit. »

Joe attend les touristes sur la rive de la rivière Jacmel.
Pour cause de crue, il n’a pas fait un seul passage depuis ce matin.
Fataliste, il résume ainsi la situation : « C’est Dieu qui me poursuit. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s