Laszlo Krasznahorkai, comment dit-on « lauréat » en hongrois ?

Ce n’est ni Maryse Condé ou Alain Mabanckou, ni Mia Couto ou Hoda Barakât, mais le Hongrois László Krasznahorkai… remarqué il y a peu pour son adaptation au cinéma du film Le Cheval de Turin, réalisé par Béla Tarr…

L’écrivain hongrois Laszlo Krasznahorkai a reçu mardi soir à Londres le Man Booker International Prize 2015, décerné tous les deux ans à un auteur vivant pour des œuvres publiées en langue anglaise ou traduites en anglais.

« J’espère avec ce prix rencontrer de nouveaux lecteurs dans le monde anglophone », a déclaré à l’AFP le romancier à l’issue d’une cérémonie organisée au Victoria & Albert Museum.

Dans son discours de remerciement, Laszlo Krasznahorkai, âgé de 61 ans et récompensé pour l’ensemble de son œuvre, a cité l’écrivain Franz Kafka, le chanteur Jimi Hendrix et la ville japonaise de Kyoto comme sources d’inspiration.

Très connu en Allemagne et en Hongrie, Krasznahorkai est l’auteur de Tango de Satan (1985), qui a été adapté au cinéma, La Mélancolie de la résistance (1998) et Seiobo There Below (2008).

Parmi les auteurs récompensés avant lui par le Man Booker International Prize, prix littéraire cousin du prestigieux Man Booker Prize britannique, figuraient notamment l’Américain Philip Roth (2011) et la Canadienne Alice Munro (2009).

Source : AFP, Londres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s